Mémoires et thèses déposés
 

Valérie Bernier



Doctorat en sémiologie


Programme multidisciplinaire et multidépartemental de l’Université du Québec à Montréal, rattaché au département d’études littéraires, qui l’administre avec la participation des départements de philosophie, des communications et d’histoire de l’art.

Sous la direction de Daniel Chartier et de Jocelyne Lupien

Titre de la thèse : «La représentation picturale de la nordicité au Canada et dans les pays du Norden (1886-1915)»

On peut télécharger l'intégralité de la thèse sur le dépôt numérique Archipel, en suivant ce lien.

Le Nord renvoie à des thèmes et à des traits caractéristiques que des artistes provenant des régions qui le bordent ont choisi de mettre en valeur. Cette exploration esthétique du paysage nordique a donné lieu à la nordicité visuelle, qui naît d'un questionnement identitaire et d'une expérience sensorielle levant le voile sur sa force évocatrice. En tant que référent géographique, le Nord possède un sens dénoté alors qu'en se rapportant aux possibilités du monde nordique, la nordicité se situe à un niveau d'abstraction plus élevé. La nordicité visuelle désigne un ensemble de thématiques liées à l'imaginaire et à la réalité du Nord ainsi que les techniques appropriées à sa représentation. Elle repose à la fois sur des considérations sensibles, sur la détermination de critères esthétiques alternatifs ainsi que sur la manipulation des signes plastiques et iconiques permettant d'exprimer l'idée du Nord.

Notre objectif est d'identifier les stratégies de représentation picturale de la nordicité privilégiées par des artistes canadiens, québécois, finlandais, norvégiens et suédois au tournant du XXe siècle. Il s'agit de déterminer en quoi l'émergence d'un intérêt pour les questions nordiques a favorisé la représentation des sujets liés à leurs particularités culturelles et géographiques. Notre modèle d'analyse répondra donc aux questions suivantes : quels sont les signes assurant la transition entre le paysage perçu et sa représentation et parallèlement, quels sont ceux permettant le passage du Nord à la représentation picturale de la nordicité? Sur le plan méthodologique, il s'agit d'abord de définir les outils d'analyse qui nous permettent d'aborder les conceptualisations à la base de la perception et de l'organisation de l'espace, puis le rapport au paysage et à la nordicité. Nous étudions ensuite les enjeux historiques et artistiques de la représentation du paysage nordique au tournant du XXe siècle. Afin d'identifier les stratégies favorisant l'expression d'un contenu de la nordicité, nous proposons enfin une analyse d'œuvres de notre corpus. Notre modèle d'analyse repose sur la taxonomie de la nordicité de Louis-Edmond Hamelin ainsi que sur les travaux des penseurs de la nordicité culturelle et de l'imaginaire géographique, en particulier ceux de Daniel Chartier. Dans une perspective interdisciplinaire, il s'appuie sur des théories en sémiotique visuelle et sur la catégorisation perceptive des œuvres.

Notre principale hypothèse de travail est que la nordicité picturale se construit entre les pôles des exemplifications typiques et atypiques, de façon à tenir compte des images faisant partie de l'imaginaire collectif tout en favorisant l'intégration de représentations marginales, inhabituelles ou de nouvelles données sur le Nord. Ces exemplifications se positionnent par rapport à un prototype notionnel de la nordicité picturale, conçu de manière abstraite comme l'amalgame des propriétés courantes de la catégorie. Il correspond à l'image prégnante d'un paysage hivernal enneigé, marqué par une économie d'éléments et une palette chromatique limitée au blanc et au bleu. Afin de prendre en charge une majorité de possibilités représentationnelles, la moitié de notre corpus étudié est composé de paysages désertés alors que l'autre moitié comprend des scènes habitées. Les possibilités thématiques et expressives sont décuplées par la présence humaine, puisqu'elle permet de situer des objets et des interactions dans diverses configurations spatiales. Une telle polarisation du sensible tient compte du fait que le concept de nordicité se déploie entre nature et culture, mettant tour à tour l'accent sur l'une ou sur l'autre de ces dimensions. La typologie instaurée, l'attribution des valeurs nordiques (vano) et l'identification des tendances plastiques, iconiques et spatiales de la nordicité picturale nous permettent d'établir le degré de représentativité des Å“uvres de notre corpus étudié par rapport à la catégorie ainsi définie. En tant qu'ensembles intégrés de différences, les catégories acceptent et incorporent les divergences, d'où la difficulté à déterminer le seuil de la nordicité picturale, celui-ci se trouvant du côté des exemplifications atypiques désertées. Partant du constat que les paysages typiques de la nordicité sont aussi des représentations de l'hivernité, notre problématique soulève la question de la transition vers d'autres catégories, l'appartenance catégorielle pouvant être multiple. Si certaines représentations picturales de la nordicité contribuent à en fixer les caractéristiques les plus courantes, d'autres nous rappellent que toute catégorie est appelée à évoluer. La nordicité picturale constitue un schème cognitif, mettant en valeur les thèmes de l'imaginaire du Nord et déterminant la manière de les donner à voir.

 


Publications


Livre

Une exploration des représentations du Nord dans quelques œuvres littéraires québécoises [édition en coll. avec Nelly Duvicq et Maude Landreville], Montréal, Laboratoire international d'étude multidisciplinaire comparée des représentations du Nord, coll. « Isberg », 2012, 161 p.

Articles

« La sémiotique comme outil d'analyse et de définition de la nordicité et de ses représentations visuelles », Sémiotique pratique. Actes du colloque de l'Association des Jeunes chercheurs en Sémiotique (AJCS), Limoges, à paraître.

« The Establishment of a Myth. Considerations on the Scandinavian art Exhibition of 1912-1913 », N. Pissowotzki [ed.], North and Nordicity. Hanovre, Wehrhahn Toronto, à paraître.

« Tivi Etok. Graveur d'histoires, conteurs d'images », en collaboration avec Nelly Duvicq, Spirale Magazine, no 225, mars-avril 2009, p. 16-18.
PDF (1,3 Mo)

« Le Nord agissant ou les forces attractives et répulsives du paysage nordique chez Pierre Gobeil et Lise Tremblay », V. Bernier, N. Duvicq et M. Landreville [dir.], Une exploration des représentations du Nord dans quelques œuvres littéraires québécoises, Montréal, Laboratoire international d'étude multidisciplinaire comparée des représentations du Nord, coll. « Isberg », 2012, p. 15-38.

« Aspects visuels de la nordicité : l'usage des couleurs et la luminosité dans les œuvres d'artistes canadiens et scandinaves au début du XXe siècle », D. Chartier et M. Walecka-Garbalinska [dir.], Couleurs et lumières du Nord. Actes du colloque international en littérature, cinéma, arts plastiques et visuels. Stockholm 20-23 avril 2006, Stockholm, 2008, p. 322-332.

« Paysages du froid. Des référents nordiques à l’expérience géopoétique dans les représentations visuelles », R. Bouvet et K. White [dir.], Le nouveau territoire. L'exploration géopoétique de l'espace, Montréal, Figura, Centre de recherche sur le texte et l’imaginaire, collection « Figura », n° 18, 2008, p. 189-208.

« Le Nord Revisité ou la découverte d'un nouveau territoire », L’artichaut, Journal des étudiants en art de l’UQÀM, vol. 3, n° 1 (octobre-novembre), 2004, p.11.

Art ancien du Québec et Gérard Lavallée : Actes du colloque hommage tenu le 25 mars 2002 [compilation de textes], R. Derome [dir.], 2005, Montréal, Robert Derome, 110 p.


Communications

Novembre 2012 : « Un modèle d'analyse de la nordicité et de son degré de typicité », colloque international sur la recherche sur le Nord culturel, organisé par le Laboratoire international d'étude multidisciplinaire comparée des représentations du Nord, avec le soutien du Centre de recherche interuniversitaire sur la littérature et la culture québécoises (CRILCQ) et du Conseil franco-québécois de coopération universitaire, Université du Québec à Montréal, le 8 novembre 2012.

Mai 2010 : « La sémiotique comme outil d'analyse et de définition de la nordicité et de ses représentations visuelles », colloque Sémiotique pratique, organisé par l'Association des Jeunes chercheurs en Sémiotique (AJCS), Université de Limoges, les 27 et 28 mai 2010.

Avril 2008 : « Le Laboratoire international d'étude multidisciplinaire comparée des représentations du Nord », colloque Études nordiques et polaires, Université du Québec à Montréal, le 11 avril 2008.

Mai 2007 : « Considerations on the Scandinavian art Exhibition of 1912-1913 » et présentation des travaux du Laboratoire international d’étude multidisciplaire comparée des représentations du Nord, colloque international North and Nordicity, organisé par Nicole Pissowotzki, Université de Toronto, du 17 au 19 mai 2007.

Avril 2007 : « Vers le Nord. Représentations littéraires du paysage nordique chez Pierre Gobeil et Lise Tremblay », colloque étudiant Vivre et penser le Nord. Discours et représentations dans la littérature québécoise, Université du Québec à Montréal, le 17 avril 2007.

Avril 2006 : « Aspects visuels de la nordicité: l’usage des couleurs et la luminosité dans les œuvres d’artistes canadiens et scandinaves au début du XXe siècle », colloque international Couleurs et lumières du Nord, organisé par Daniel Chartier et Maria Walecka-Garbalinska, Université de Stockholm, du 20 au 22 avril 2006.


Projets et réalisations


Novembre 2011 : Entrevue avec le réalisateur Éric Provencher sur la représentation de l'hiver dans l'art canadien, dans le cadre d'une capsule pour la radio de Radio-Canada, Studio 27, Montréal, le 3 novembre 2011.

Novembre 2010 : Séance de cours (3h) intitulée « Perspectives nordiques de la représentation du Nord et de l'hiver », dans le cadre du séminaire L'imaginaire du Nord et de l'hiver du professeur Daniel Chartier, stage d'enseignement au Département d'études littéraires, Université du Québec à Montréal, le 8 novembre 2010.

Avril 2007 : Organisation du colloque étudiant Vivre et penser le Nord. Discours et représentations dans la littérature québécoise, en collaboration avec Nelly Duvicq et Maude Landreville, sous l’égide du Laboratoire international d’étude multidisciplaire comparée des représentations du Nord, Université du Québec à Montréal.

Mars 2002 : Organisation du colloque hommage Art ancien du Québec et Gérard Lavallée, Musée d’art de Saint-Laurent, en collaboration avec un groupe d'étudiants du baccalauréat en histoire de l'art, Montréal, Musée d'art de Saint-Laurent.

Décembre 2000 : Organisation de l’exposition des finissants en Arts plastiques du CÉGEP du Vieux-Montréal, en collaboration avec un groupe d'étudiants du programme.