Chercheurs associés
 


Maria Walecka-Garbalinska

Maître de conférences, Université de Stockholm
maria.walecka-garbalinska@fraita.su.se

Département de français, d’italien et de langues classiques
Université de Stockholm
SE-10691 Suède
Téléphone : +46 8 163586

Diplômée de l’Université de Montréal (littérature comparée) et de l’Université de Varsovie (philologie romane), Maria Walecka-Garbalinska a obtenu son doctorat en littérature de l’Université d’Uppsala en 1987; sa thèse s’intitulait « Jules Lefèvre-Deumier et le mythe romantique du génie » et c’est depuis ce temps qu’elle enseigne la littérature française dans les universités suédoises. Elle occupe actuellement le poste de maître de conférences habilitée à la direction de recherches au Département de français, d’italien et de langues classiques à l’Université de Stockholm. Ses domaines de spécialité sont la littérature comparée, les relations culturelles franco-suédoises, le romantisme français et l’imaginaire géographique et culturel. Elle poursuit deux projets de recherche : « Victor Hugo et ses interloculteurs suédois (édition de correspondance) » et « La nordicité scav?ndinave et américaine dans la littérature de voyage française au XIXe siècle : territoires, mythes et métaphores ». À l’Université de Stockholm, elle a co-organisé différents colloques, dont « Les espaces littéraires francophones : littératures de l’Afrique de Nord et du Canada » (2002) et « Littérature et culture provençales » (à l’occasion du centenaire du Prix Nobel de Frédéric Mistral, 2004).


Publications

  • Livres

Couleurs et lumières du Nord. Actes du colloque international en littérature, cinéma, arts plastiques et visuels. Stockholm 20-23 avril 2006 [éd. en coll. avec Daniel Chartier], Stockholm, Acta Universitatis Stockholmiensis, 2008, 448 p.

Jonasson K., Novén, B. Ransbo, G. Simon, V, Sundell, L.-G. et Walecka-Garbalinska, M. [éd.], Résonances de la recherche. Festskrift till Sigbrit Swahn, Uppsala, Uppsala University Library, coll. « Acta Universitatis Upsaliensis. Studia Romanica Upsaliensia », 1999.

  • Articles

« La nordicité dans la perspective comparatiste. Trois voyageurs français en Scandinavie et en Amérique au XIXe siècle », Daniel Chartier [éd.], Le(s) Nord(s) imaginaire(s), Montréal, Imaginaire | Nord, coll. «Droit au Pôle», 2008, p. 207-220.

«Un modèle suédois avant la lettre, entre la vulgarisation et la polémique», Xavier Marmier, Deux émigrés en Suède, Montréal, Imaginaire | Nord, coll. «Jardin de givre», 2007 [1849], p. 5-31.

« Exploration, émigration, initiation. Les parcours nordiques de Xavier Marmier », Rachel Bouvet, André Carpentier, Daniel Chartier [éd.], Nomades, voyageurs, explorateurs. Les modalités du parcours dans la littérature, Montréal et Paris, L’Harmattan, 2006.

« Les Suédois sur le Boulevard du Crime : l’inscription d̵v?7;un stéréotype national dans le théâtre populaire du XIXe siècle », Kajsa Andersson [éd.], L’image du Nord chez Stendhal et les romantiques. Tome 1, Örebro, Örebro Universitetsbiblioteket, coll. « Humanistica Oerebroensia. Artes et linguae », 2004, p. 132-142.

« Les poèmes en prose de Jules Lefèvre-Deumier : théorie de la poésie et pratique de la prose », S. Bernard-Griffiths, R. Pickering et N. Vincent-Munnia [éd.], Aux origines du poème en prose. La prose poétique (1750-1850), Paris, Champion, 2003, p. 544-556.

« La reine Christine entre la tragédie et le mélodrame : l’inscription d’un imaginaire suédois dans deux textes dramatiques d’une période de transition », I Bartning, J. Falk, L. Fant, M. Forsgren, R.M. Jacobsson et J. Nystedt [éd.], Mélanges publiés en hommage à Gunnel Engwall, Stockholm, Almqvist & Wiksell International, coll. « Acta Universitatis Stockholmiensis. Romanica Stockholmiensia », 2002, p. 335-342.

« La mine suédoise comme espace mélodramatique », S. Bernard-Griffiths et J. Sgard [éd.], Mélodrames et romans noirs (1750-1890), Toulouse, Presses universitaires du Mirail, 2002, p. 277-298.