Mélina Vanasse

Mélina Vanasse

Étudiant(e)s des cycles supérieurs
Programme d'étude
Maîtrise en études littéraires
Université
Université du Québec à Montréal
Courriel
melie7726@hotmail.fr
Titre du mémoire et/ou de la thèse

«La quête à travers l’espace, le temps et la maternité dans L’embellie (2004 ; trad. fr., 2012) d’Auður Ava Ólafsdóttir»

Sous la direction de

Résumé

L’île est un lieu souvent perçu comme mystérieux, où cohabitent les sentiments de claustration et de liberté, des images de paradis et d’enfer (Ísleifsson, 2018 ; Scotti, 2012). Ce constat est d’autant plus vrai lorsqu’il est question de l’Islande, une île où coexistent la glace et le feu, où les nombreux cours d’eau s’écoulent au milieu de sables volcaniques. De façon plus générale, il a été montré qu’une forte relation existe entre l’insularité et la quête initiatique en littérature (Scotti, 2012). En remontant jusqu’aux récits mythiques, Régis Boyer note la grande présence de la quête, dans la littérature islandaise, qui régit un grand nombre de textes (Boyer, 2004). De nombreux écrits islandais contemporains poursuivent cette tradition, comme en témoigne l’œuvre de l’écrivaine Auður Ava Ólafsdóttir. Le voyage et la quête initiatique sont au cœur de plusieurs de ses romans qui se déroulent, pour la plupart, sur le territoire islandais. Dans ce présent mémoire, nous nous pencherons sur le roman L’embellie (2004 ; trad. fr., 2012), dans lequel la narratrice, fraîchement divorcée, quitte son quotidien à la recherche de plénitude. Nous posons l’hypothèse que la quête, par ses lignes directrices du temps, de l’espace et de la maternité, mène la narratrice à se réapproprier sa féminité et, ultimement, à faire le point sur sa personne. Par le temps et l’espace, nous voulons montrer les cheminements physique et psychologique de la narratrice, lesquels nous mènent naturellement au sujet de la maternité évoqué par son retour vers le lieu traumatique de son adolescence et par les questions resurgissant à son approche. Nous aborderons l’espace et le temps de manière double grâce à une approche chronotopique empruntée à Mikhaïl Bakhtine. Les chronotopes du seuil et de la route, tels que les a développés Jenny Brasebin dans le cadre de sa thèse de doctorat, nous servirons à comprendre la manière dont se déclenche la quête, par la crise existentielle qui frappe la narratrice, ainsi que son développement au fil du récit (Bakhtine, 2016 ; Brasebin, 2013). Nous aborderons enfin la ligne directrice de la maternité (Rowbotham, 1989 ; Servan-Schreiber, 1994) pour montrer comment s’opère chez la narratrice la réconciliation avec l’événement traumatique à l’origine de sa perte identitaire. Nous avons fait le choix de travailler sur L’embellie d’Auður Ava Ólafsdóttir pour le lien profond dans ce roman qui se tisse entre féminité, espace et recherche de soi. Nous souhaitons saisir dans son entièreté la quête au cœur du texte pour en révéler les fils conducteurs et leur articulation, et ainsi montrer que le voyage sur la route, provoqué par l’amorce d’une nouvelle étape de vie, était nécessaire à la narratrice pour dévoiler une féminité longtemps mise de côté.