Myriam Groulx

Myriam Groulx

Étudiant(e)s des cycles supérieurs
Programme d'étude
Maîtrise en études littéraires
Université
Université du Québec à Montréal
Courriel
myriamgroulx17@gmail.com
Titre du mémoire et/ou de la thèse

«Déplacements dans l'espace social et territorial: une remise en question identitaire dans La danse juiveLa héronnière et La sœur de Judith de Lise Tremblay»

Sous la direction de

Résumé

L’écriture de Lise Tremblay est ponctuée de désespoir lié aux problèmes identitaires. Les questions du déplacement au sein du territoire, mais aussi du déplacement dans l’espace social, sont centrales dans son écriture. Par une approche sociologique (Bourdieu, 1979), nous voulons étudier les conséquences qu’a la migration territoriale, mais aussi sociale, sur l’identité des personnages de Tremblay dans trois romans où ces questions se posent particulièrement, soit La danse juive (1999), La héronnière (2003) et La sœur de Judith (2007). Le déplacement des personnages entre le Nord et le Sud, ainsi qu’entre différentes classes sociales, engendre nécessairement l’apprentissage de nouveaux repères provoquant par le fait même de nombreux questionnements sur leur identité (Taylor, 1989 ; Ouellet, 2003). L’importance du passé dans la vie des personnages paraît venir de ces changements, le passé semble être une clé pour qu’ils puissent se réapproprier leur présent. Nous posons donc l’hypothèse que les déplacements sociaux et territoriaux provoquent une perte de repères chez les personnages de Tremblay et une impossibilité pour eux de saisir les nouveaux codes auxquels ils sont confrontés, ce qui les mène à une remise en question identitaire.

Notre attention se portera sur l’espace que Tremblay met en place dans son œuvre. L’auteure dresse le portrait du Québec rural des années soixante à aujourd’hui. Elle aborde de nombreux enjeux du Québec auxquels nous porterons attention dans notre mémoire, dont la migration, le pluriculturalisme, la religion et l’éducation.