Projet de recherche sur les représentations culturelles géographiques de l'Arctique

Le projet de recherche «Mediated Arctic Geographies» viser à étudier la poétique et la politique de la géographie arctique dans la littérature et l'art contemporains. Il analyse comment les géosphères arctiques sont esthétiquement façonnées et médiatisées pour devenir des vecteurs de préoccupations environnementales, (géo)politiques et sociales.

En analysant la littérature, le cinéma et l'art contemporain dans le contexte des discours arctiques antérieurs, le projet vise à examiner les inquiétudes et les projections mondiales vers le Grand Nord, ainsi que les perspectives artistiques sur l'expérience vécue dans le monde circumpolaire — reliant ainsi ces imaginaires à une longue histoire de l’imaginaire des espaces de l'Arctique.

Les géographies arctiques médiatisées explorent la façon dont les éléments de la géographie physique de l'Arctique — tels que la neige et la glace, les espaces souterrains et sous-marins, les rivières, la toundra et le pergélisol — sont parcourus par un ensemble de significations qui reflètent les préoccupations environnementales et sociales contemporaines ainsi que la géopolitique et les conflits qui y sont liés.

Les représentations de la géographie arctique sont étudiées à la fois dans leur matérialité et dans leur médialité : le projet examine ainsi les sphères physique et médiale à travers lesquelles les imaginaires arctiques contemporains sont créés. Il attire l'attention sur la pertinence environnementale, sociale et géopolitique des géosphères arctiques dans un corpus littéraire et artistique en évolution rapide, lui-même partie d’un paysage polaire en bouleversement.

Le projet rassemble une pluralité de voix de l'intérieur et de l'extérieur de l'Arctique circumpolaire, tant pour les œuvres analysées que par les personnes qui y contribuent. En plaçant côte à côte les représentations autochtones, «occidentales» et «méridionales» de la géographie arctique, nous combinons différentes épistémologies afin de rendre justice à ces imaginaires dans leur diversité.

Cette pluralité de voix est mise en pratique à travers le travail combiné de chercheurs de différentes disciplines et origines culturelles. La pluridisciplinarité de notre projet se reflète aussi dans la variété des œuvres analysées. Du film de Disney Frozen au documentaire Qapirangajuq: Inuit Knowledge and Climate Change, des expositions sur l'Arctique aux débats sur la chasse au phoque, de la collection canadienne Arctic Comics à la série télévisée britannique Fortitude, nous souhaitons aborder l'Arctique à travers la multiplicité des discours qui le façonnent. De plus, nous visons par notre recherche à inclure des voix non académiques en nous associant, pendant le projet, à des artistes, des communautés et des intervenants locaux.

Durée

Du 1er septembre 2019 au 31 août 2023

Financement

Académie de Finlande

Collaborations

Projet dirigé par Johannes Riquet de l'Université de Tampere