Projet de recherche et de mise en valeur de la littérature de la Côte-Nord

Le Groupe de recherche sur l’écriture nord-côtière (GRÉNOC) publie depuis 2005 une revue annuelle de grande qualité, la revue Littoral, et est présent, depuis 2012, dans l’édition et la réédition de textes. Si l’on considère les 14 premiers numéros de la revue Littoral, c’est près de 2 020 pages de textes ainsi publiées (soit 10 100 pages en format livre). Un partenariat a été établi en 2018 avec la maison d’édition SEPTENTRION et son diffuseur DIMEDIA. Le GRÉNOC présente aussi à l’occasion des communications dans des colloques au Québec et à l’étranger. L’équipe du GRÉNOC est constituée de personnel affecté à temps partiel aux travaux du groupe. Elle collabore également avec le Laboratoire sur l’imaginaire nordique de l’Université du Québec à Montréal.

Au total, le GRÉNOC réunit des chercheurs d’horizons divers, principalement des sphères collégiale et universitaire. Qu’ils soient littéraires, historiens, sociologues, géographes, créateurs ou lecteurs avertis, tous les collaborateurs du GRÉNOC ont un intérêt commun pour la Côte-Nord, et particulièrement celle que présentent les textes. En effet, récits, recueils, études, essais, journaux, notes de voyages ou lettres composent ce corpus varié que le GRÉNOC analyse en tentant de cerner en quoi les textes qui abordent ou traitent de la Côte-Nord présentent un imaginaire particulier, différent d’autres textes québécois.

La population de la Côte-Nord réunit historiquement trois communautés, autochtone, française et anglaise, et nourrit ainsi un patrimoine culturel riche et varié, matière première du projet du GRÉNOC.

Objectifs

Faire l’inventaire, relire et commenter des écrits qui décrivent dans divers langages cette immense région, la Côte-Nord. Ce vaste projet permet de voyager dans des temps et des espaces multiples à travers plus de quatre siècles d’écriture, provenant d’écrivains célèbres ou moins connus, de Jacques Cartier à Gilles Vigneault en passant par Denis Thériault ou François X Côté. La Côte-Nord, véritable territoire-référent, sera au centre des préoccupations, pour cerner, à travers son histoire, ses réalités et sa mythologie, les fondements de sa vitalité et de son originalité.
Deux principales dimensions caractérisent ce territoire, liées l’une à l’autre, qui ne cessent de s’alimenter et de s’enrichir. Tout d’abord son immensité: le littoral de la Côte-Nord s’étend de Tadoussac à Blanc-Sablon; avec côté sud, le fleuve, le Golfe et ses îles; côté est, la mer; et côté nord, une vastitude à la fois réelle et mythique. Par ailleurs, la population de cette région réunit historiquement trois communautés, autochtone, française et anglaise, et nourrit ainsi un patrimoine culturel riche et varié, matière première de notre projet.

Mener à bien, chaque année, à travers une approche pédagogique «large et ouverte» quelques projets visant la sensibilisation, la diffusion, l’animation et l’éducation au sens large. Le projet principal correspond à la publication annuelle d’une revue rendant compte des travaux du GRÉNOC, la revue Littoral.

Le projet innove dans la mesure où il s’intéresse surtout aux textes écrits, qu’ils soient littéraires ou non, publics ou privés. Mais il s’inscrit aussi dans la suite des travaux menés par les historiens et les Sociétés d’histoire de la Côte qui ont été les premiers à articuler un projet d’études régionales. Toutefois, les objectifs du GRÉNOC diffèrent quelque peu du projet historique puisqu’il est question de se concentrer principalement sur la représentation de la Côte-Nord dans les discours écrits. Le projet, résolument régional dans ses assises, ne se veut pas pour autant étroitement régionaliste. Il est plutôt question d’étudier la région en la traversant, pour la re-lier à d’autres espaces, d’autres histoires, d’autres problématiques. 

La revue Littoral doit sa parution à la générosité et à la compétence de nombreux collaborateurs qui ont cru dans le projet, parmi eux, des gens de la région et d’ailleurs, ainsi que des universitaires qui, par leur contribution, élargissent la réflexion et attestent du sérieux du projet et de ses fondements.

Disciplines concernées

Littérature, histoire

Durée du projet

Depuis 2005

Partenaire

Cégep de Sept-Îles